Les mares

Petite mare de 130 m² et 140 m3 d’eau de rivière, Avec une vasière indépendante de 20 m2.

La couleuvre à collier

La couleuvre à collier(Natrix natrix) passe faire une petite visite de temps en temps, silencieuse et bonne nageuse ce reptile inoffensif pour l’homme est un redoutable prédateur à la recherche de son menu préféré.

Larve coléoptère du genre Haliplus

Cette larve que l’on trouve un peu partout dans des mares stagnantes et en règle générale dans tous les milieux aquatiques. Cette espèce est végétarienne comme le futur adulte coléoptère qu’elle deviendra. Munie d’une bouche à deux crocs ; ils lui servent aussi à se déplacer sur le fond et se meut difficilement dans l’eau par des torsions rapides de son corps mesurant 6cm environ.

Ci dessous, la phase de départ après le creusement du trou et       comme point de repère, les piquets blancs qui délimiteront le niveau théorique de remplissage du bassin. Constitué de deux fosses, l’une à droite de 2,30 m de profondeur et la seconde à gauche de 1,70 m ; le  reste est doté de plusieurs plates formes. Les vasières ne sont pas représentées dans ce périmètre.

Mise en place grossière de la bâche souple en caoutchouc synthétique« EPDM »en une seule pièce de 14 m x 15,25 m. de marque Firestone. Dépositaire France : Agriline Messner,68720 Illfurth. Tel :03 89 07 06 45. Fournisseur Marne  Parc Nature de Sept-Saulxtel :03 26 03 24 91 possède une composition chimique qui lui donne une résistance quasi illimitée aux UV, à l’ozone et aux variations de température. Cette propriété est très appréciable pour les parties de la membrane exposées aux intempéries et au soleil, sur les berges du bassin. Sa durée de vie avoisine sans problème les 50 ans. Ce caoutchouc synthétique reste très souple dans une plage de température allant de – 45° à + 80°C. Il ne contient aucun plastifiant susceptible de s’évaporer avec le temps, provoquant une perte de masse, donc des fissurations comme avec le PVC. Enfin, il a une capacité d’allongement de 300% qui lui permet de s’adapter aux mouvements du terrain.( texte tiré de l’Ami des jardins et de la maison) Hors-série 91H. Au touché cela ressemble à de la chambre à air très épaisse.

Mise en eau et en forme définitive du bassin, début et mise en place également d’un petit enrochement intérieur afin de délimiter les vasières futures, en bas à droite avec une ligne de fond visible qui servira à recevoir des végétaux et des cailloux ( frayère de batraciens). Inaccessible aux poissons adultes prédateurs d’œufs et de jeunes batraciens.

En haut à droite, sur un triangle rectangle de 5 m sur 2 m, une autre vasière plus profonde, destinée à l’hébergement de la frayère poissons, avec des passages plus larges et plus hauts.

En haut à gauche, un reposoir ou zone de plénitude peu profonde légèrement enherbée. Lieu privilégié des alvins.( Photo prise le 1er février 2004 )

Avec cette membrane en caoutchouc, j’ai la possibilité d’agrandir à tous moments le bassin, par un ou plusieurs ajouts soudés au bassin de départ.( réalisation de vasières supplémentaires par exemple)

Présentation | Les mares | liste florale | informations | liens | contacts | Vues du parc

 

Copyright © 2005 -Jean-Pierre Paris. Tous droits réservés. Réalisation Pixicom